UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 02 MARS 2023

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 02 MARS 2023

La Session Ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue ce jeudi 02 mars 2023 de 10H Ă  12H, 𝐬𝐹𝐼𝐬 đ„đš 𝐇𝐚𝐼𝐭𝐞 đ€đźđ­đšđ«đąđ­đžÌ 𝐝𝐞 𝐬𝐹𝐧 đ„đ±đœđžđ„đ„đžđ§đœđž đŒđšđ§đŹđąđžđźđ« đ„đž đđ«đžÌđŹđąđđžđ§đ­ 𝐝𝐼 𝐂𝐍𝐑𝐃, đđ«đžÌđŹđąđđžđ§đ­ 𝐝𝐞 đ„đš đ“đ«đšđ§đŹđąđ­đąđšđ§, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 đ„â€™đ„đ­đšđ­, 𝐂𝐡𝐞𝐟 đ’đźđ©đ«đžÌ‚đŠđž 𝐝𝐞𝐬 đ€đ«đŠđžÌđžđŹ, đ„đž đ‚đšđ„đšđ§đžđ„ 𝐌𝐚𝐩𝐚𝐝𝐱 𝐃𝐹𝐼𝐩𝐛𝐹𝐼đČ𝐚.

Les points suivants Ă©taient inscrits Ă  l’ordre du jour :

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION.

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU MARDI 28 FEVRIER 2023.

III. DÉCISIONS DU CONSEIL DES MINISTRES.

IV. DIVERS

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION

Son Excellence monsieur le PrĂ©sident de la Transition, PrĂ©sident du CNRD, Chef de l’Etat, Chef SuprĂȘme des ArmĂ©es, le Colonel Mamadi Doumbouya, a commencĂ© par fĂ©liciter , le ministre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et des GuinĂ©ens Ă©tablis Ă  l’Etranger , pour l’excellent travail de fond qu’il a effectuĂ© avec l’ensemble de ses Ă©quipes pour le rapatriement de nos compatriotes persĂ©cutĂ©s en Tunisie.

Par cette action, le PrĂ©sident de la Transition a soulignĂ© que , l’Etat a jouĂ© son rĂŽle, en rĂ©pondant au cri de cƓur de nos concitoyens. A cet effet, le Chef de l’Etat a exhortĂ© tous nos compatriotes ainsi que les familles , Ă  les soutenir, Ă  les accompagner et Ă  faire preuve de solidaritĂ© Ă  leur Ă©gard, car ils sortent d’une pĂ©riode difficile.

Dans la mĂȘme lancĂ©e, le PrĂ©sident de la Transition a fait savoir que l’Etat, continuera Ă  prendre les dispositions nĂ©cessaires pour leur accompagnement et leur suivi dans les structures idoines.

En outre, le Chef de l’Etat a mentionnĂ©, qu’un pont aĂ©rien sera mis en place, jusqu’au rapatriement de tous les GuinĂ©ens vivant en Tunisie qui voudront revenir au pays.

Par ailleurs, le PrĂ©sident de la Transition a rappelĂ© que, dans une de ses communications prĂ©cĂ©dentes relative Ă  certaines sociĂ©tĂ©s miniĂšres  conformĂ©ment Ă  leurs conventions de base notamment GAC, SMB, TBEA, SBG, SPIC, KIMBO et CDM-CHINE, il Ă©tait prĂ©vu la construction de raffineries. Il a dĂ©plorĂ© qu’à date, aucune action concrĂšte n’était visible.

Ainsi, le Chef de l’Etat a instruit le ministre des Mines et de la GĂ©ologie, Ă  faire le point de la situation avec les sociĂ©tĂ©s concernĂ©es, puis de soumettre Ă  son apprĂ©ciation, dans la quinzaine , leur projet commun ou individuel de raffinerie conformĂ©ment aux clauses de leur convention . Aussi, ces sociĂ©tĂ©s doivent au prĂ©alable soumettre leur Ă©tude de faisabilitĂ©.

Enfin, le chef de l’Etat a annoncĂ© au titre des Initiatives PrĂ©sidentielles :

1/- Le lancement d’un concours de recrutement pour la formation de 200 femmes sur le pack office dans l’ensemble du pays, sanctionnĂ© par un don de matĂ©riel informatique.

2/- La mise Ă  la disposition des gouverneurs de 150 tonnes de riz et des bidons d’huile pour les fidĂšles chrĂ©tiens Ă  l’occasion du carĂȘme.

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU 28 FEVRIER 2023.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Docteur Bernard Goumou, a porté son message sur trois (03) points :

·     La cohésion sociale ;

·     Le panier de la ménagÚre ;

·  La célébration de la journée Internationale du droit des femmes le 08 mars.

Sur le premier point relatif Ă  la cohĂ©sion sociale, conformĂ©ment Ă  la politique de main tendue et sur instruction de son Excellence monsieur le PrĂ©sident du CNRD, PrĂ©sident de la Transition, Chef de l’Etat, Chef SuprĂȘme des ArmĂ©es, le Premier ministre a informĂ© avoir invitĂ© certains acteurs sociopolitiques de la GuinĂ©e, Ă  une rencontre de partages, suite Ă  la publication d’un communiquĂ© appelant Ă  une marche le 09 mars 2023. A cette occasion, il a mentionnĂ© qu’il s’agissait de les Ă©couter, en vue de comprendre leur dĂ©marche et partager avec eux, les prĂ©occupations du Gouvernement pour le rassemblement des GuinĂ©ens et le maintien de la quiĂ©tude sociale.

Il espĂšre vivement qu’ils vont rĂ©pondre favorablement Ă  l’invitation, pour discuter ensemble des problĂšmes guinĂ©ens entre GuinĂ©ens et conformĂ©ment Ă  la vision du PrĂ©sident de la Transition, Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya.

S’agissant du deuxiĂšme point relatif au panier de la mĂ©nagĂšre, le Premier ministre a attirĂ© l’attention du Conseil sur une mauvaise habitude qui se perpĂ©tue dans nos marchĂ©s, Ă  l’approche du carĂȘme et du ramadan dans notre pays.

Pour lui, cette pratique adoptĂ©e par beaucoup de commerçants et producteurs, consiste non seulement Ă  ralentir voire arrĂȘter l’approvisionnement des marchĂ©s en denrĂ©es de premiĂšres nĂ©cessitĂ©s, mais aussi Ă  crĂ©er une flambĂ©e ou une anarchie au niveau des prix, ce qui pĂ©nalise considĂ©rablement le quotidien de nos concitoyens. En vue de lutter contre cette pratique, le Chef du Gouvernement a invitĂ© les ministres en charge du Commerce, de l’Agriculture et de la PĂȘche, Ă  une sĂ©ance d’échanges avec tous les acteurs concernĂ©s, pour trouver une solution nĂ©gociĂ©e allant dans le sens de l’harmonisation et de la stabilisation des prix sur nos marchĂ©s.

Concernant le troisiĂšme et dernier point relatif Ă  la cĂ©lĂ©bration de la JournĂ©e Internationale des Droits des Femmes prĂ©vue le 08 mars prochain, le Premier ministre a indiquĂ© qu’elle sera une occasion pour les femmes de :

-RĂ©flĂ©chir et Ă©changer sur le thĂšme « Innovation, Changements technologiques et l’éducation Ă  l’ùre du numĂ©rique pour parvenir Ă  l’égalitĂ© des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et filles» ;

-Se mobiliser pour l’égalitĂ© entre les femmes et les hommes ;

-Faire le point sur ce qui a été fait et sur ce qui reste à faire sur la question de la place des femmes dans la société ;

-Mettre en avant les initiatives qui placent les femmes au cƓur de la crĂ©ation ainsi que leur participation Ă  la vie sociale, politique et Ă©conomique.

Dans la mĂȘme logique, le Chef du Gouvernement a fait savoir que pour la fĂȘte du 08 mars, les femmes Ă  l’intĂ©rieur du pays se feront accompagner par les diffĂ©rentes dames ministres du Gouvernement pour soutenir leurs actions en milieu rural.

Cela va permettre Ă  nos concitoyennes de se sentir impliquĂ©es, dans la construction d’une GuinĂ©e Ă©galitaire que nous souhaitons tous.

Pour finir, le Chef du Gouvernement a demandĂ© Ă  madame la ministre en charge de la Promotion FĂ©minine, de lui fournir le programme des activitĂ©s qui seront dĂ©roulĂ©es dans ces rĂ©gions, en dressant un Ă©tat des lieux sur l’impact de la subvention accordĂ©e aux 300 groupements de femmes par le Chef de l’Etat en mars 2022 dernier.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS

2.1. Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, a fait une communication relative au programme d’urgence de crĂ©ation de 20.000 emplois. Il a expliquĂ© que l’objet de la communication, est de prĂ©senter aux membres du Gouvernement, le Programme AccĂ©lĂ©rĂ© pour l’Emploi (PAE) pour la pĂ©riode 2023-2024 que son dĂ©partement a Ă©laborĂ©.

Il a indiquĂ©, qu’il vise la crĂ©ation de 20.000 emplois dĂ©cents et de qualitĂ©, Ă  travers l’appui aux dispositifs et aux initiatives en faveur de l’emploi, en capitalisant sur les pratiques innovantes, en adoptant des stratĂ©gies intĂ©grĂ©es et en renforçant les capacitĂ©s des structures en charge de l’emploi et de la formation. Il a soulignĂ© que la mise en Ɠuvre de ce programme d’urgence, tiendra compte des prioritĂ©s sectorielles et des dispositifs d’appui Ă  la crĂ©ation d’emploi avec le soutien des diffĂ©rents partenaires au dĂ©veloppement. Également, il s’intĂšgre Ă  la Politique Nationale de l’Emploi (PNE) en cours de validation. Il a indiquĂ© que la stratĂ©gie d’intervention de ce programme d’urgence de crĂ©ation de 20.000 emplois s’articule autour de trois (3) axes :

Axe 1 : Aides directes Ă  l’emploi et Haute IntensitĂ© de Main d’Ɠuvre(HIMO) : crĂ©ation de 6.000 emplois salariĂ©s permanents dans des entreprises privĂ©es et publiques Ă  travers l’alternance, les stages rĂ©munĂ©rĂ©s et/ou les emplois aidĂ©s ; (ii) IntĂ©gration de l’approche HIMO dans les Chantiers : crĂ©ation de 6.000 emplois salariĂ©s temporaires qui pourront ensuite ĂȘtre transformĂ©s en emplois permanents.

Axe 2 : Accompagnement de PME/PMI (entreprises existantes) : CrĂ©ation de 3 000 emplois permanents grĂące Ă  l’accompagnement et Ă  la croissance de 1000 PME/PMI ;

Axe 3 : Appui Ă  l’auto-emploi : CrĂ©ation de 5.000 emplois grĂące Ă  un package de mesures d’appui Ă  l’auto-emploi notamment dans les domaines de l’Agriculture, des Technologies de l’information et de la communication, de l’Artisanat, des Industries culturelles et crĂ©atives.

Pour sa mise en Ɠuvre, le ministre a informĂ© que le budget global programme d’urgence de crĂ©ation du PAE de 20.000 emplois est estimĂ© Ă  360 milliards GNF, soit 40 millions USD en raison de 2000 mille USD par emploi permanent crĂ©Ă©.

Enfin, il a sollicitĂ© le soutien du Conseil pour la rĂ©alisation de ce programme, qui permettra au Gouvernement guinĂ©en, d’amĂ©liorer les conditions de vie de nos jeunes et femmes Ă  travers un travail dĂ©cent et productif.

2.2 Le ministre des Transports a fait une communication relative, Ă  l’opĂ©rationnalisation du contrĂŽle technique automobile en RĂ©publique de GuinĂ©e. Il a informĂ© que le cadre rĂšglementaire de ce secteur mĂ©riterait d’ĂȘtre revue. A cet effet, il a rappelĂ© que l’activitĂ© de contrĂŽle technique automobile, a Ă©tĂ© interrompue en GuinĂ©e depuis 2004, suite Ă  un contentieux opposant l’Etat Ă  un opĂ©rateur privĂ©, et qu’un plan de relance a Ă©tĂ© Ă©laborĂ© en 2016, par le ministĂšre avec l’Assistance Technique du Projet d’Appui au Secteur des Transports (PAST) sur financement de l’Union EuropĂ©enne et adoptĂ© en Conseil des ministres au cours de la mĂȘme annĂ©e.

Il a rappelé que plusieurs textes rÚglementaires ont été aussi adoptés, notamment :

·     Le Décret D/2017/287/PRG/SGG du 03 novembre 2017, portant réglementation des contrÎles techniques périodiques obligatoires des véhicules en Guinée ;

· L’ArrĂȘtĂ© A/6909/MT/CAB/2017 du 14 dĂ©cembre 2017 portant application du DĂ©cret susmentionnĂ© ;

·     L’ArrĂȘtĂ© A/6730/MT/CAB/SGG/2017 du 20 dĂ©cembre 2017, approuvant le Cahier des charges pour l’ouverture, l’installation et l’exploitation des CESA.

Il a indiquĂ© Ă©galement, la nĂ©cessitĂ© d’élargir la visite technique automobile Ă  toutes les catĂ©gories de vĂ©hicules, en complĂ©tant le plan d’action de relance du contrĂŽle technique adoptĂ© depuis 2016 et le texte rĂšglementaire rendant obligatoire la visite technique pour les cinq (5) catĂ©gories de vĂ©hicules Ă©laborĂ© depuis 2019.

Il a soutenu que cet Ă©largissement Ă©viterait plusieurs situations, notamment les pannes rĂ©currentes de vĂ©hicules que l’on peut constater tout au long des routes et de nombreux cas d’accidents.

Il a mentionnĂ© que notre pays est aujourd’hui, l’un des rares de la sous-rĂ©gion, oĂč le contrĂŽle technique automobile n’est pas obligatoire pour toutes les catĂ©gories de vĂ©hicules. Pour remĂ©dier Ă  cette situation dĂ©plorable et donner un souffle nouveau Ă  cette activitĂ© vitale du sous-secteur du transport routier, il a informĂ© que son dĂ©partement est en train de mettre en Ɠuvre plusieurs mesures en vue de promouvoir la visite technique. Il s’agit entre autres, de l’opĂ©rationnalisation Ă  Conakry de deux (2) Centres de contrĂŽles techniques agrĂ©Ă©s sis Ă  ColĂ©ah et Ă  Nongo ContĂ©yah. Il a indiquĂ© que dans les prochains mois, le dĂ©ploiement de ces centres se fera au fur et Ă  mesure dans les autres villes de l’intĂ©rieur du pays.

Dans le mĂȘme sillage, il a informĂ© que son dĂ©partement a obtenu un fonds du 11Ăšme Fonds EuropĂ©en de DĂ©veloppement (FED), pour la construction et l’équipement d’un Centre National d’Environnement et de SĂ©curitĂ© Automobile (CNESA) Ă  Kouria.

Pour terminer, il a sollicité le soutien du Conseil pour la révision du Décret D/2017/287/PRG/SGG du 03 novembre 2017, portant réglementation des contrÎles techniques périodiques obligatoires des véhicules en Guinée en vue de prendre en compte toutes les catégories de véhicules.

2.3. La ministre du Plan et de la CoopĂ©ration Internationale, a fait une communication relative Ă  la prĂ©sentation d’initiative de crĂ©ation d’un Institut International de DĂ©veloppement de la CoopĂ©ration Sud-Sud et triangulaire.

Elle a informé que lors des réunions internationales de haut niveau sur les coopérations Sud-Sud et triangulaire, le renforcement des ressources humaines et institutionnelles dans ce domaine est fortement encouragé.

Elle a indiqué que le Gouvernement de la République de Guinée a décidé de faire de la Coopération Sud-Sud et Triangulaire, un axe majeur de sa Politique de Coopération pour le développement.

Cela se traduit au niveau national, par l’initiation et la mise en Ɠuvre des Projets de CoopĂ©ration Sud-Sud et Triangulaire dans les domaines de l’Agriculture, de l’Energie, de l’Industrie, de l’Enseignement SupĂ©rieur et du DĂ©veloppement Institutionnel pour le renforcement des capacitĂ©s.

Elle a expliquĂ© que lors de la 17Ăšme Session du ComitĂ© de haut niveau sur la CoopĂ©ration Sud-Sud, il a Ă©tĂ© proposĂ© la crĂ©ation de l’Institut International de Formation et de Recherche sur la CoopĂ©ration Sud-Sud et Triangulaire, Ă  l’effet d’appuyer les Pays en dĂ©veloppement notamment les pays moins avancĂ©s (PMA), dans le renforcement des capacitĂ©s de coordination et de mutualisation de cette nouvelle dimension de la CoopĂ©ration au dĂ©veloppement. Pour son opĂ©rationnalisation, elle a fait savoir que la feuille de route, prĂ©sente les stratĂ©gies et les activitĂ©s au niveau national et international Ă  rĂ©aliser, et qu’en particulier, elle propose aprĂšs la validation du projet par le Gouvernement, l’organisation au niveau international, d’une vaste campagne de plaidoyer pour la crĂ©ation de l’Institut de CoopĂ©ration Sud-Sud et Triangulaire dans notre pays. Cette campagne de plaidoyer consistera Ă  l’organisation des consultations bilatĂ©rales et d’évĂšnements parallĂšles ci-aprĂšs :

-Le CinquiÚme Sommet des Pays les Moins Avancés (PMA) prévu du 05 au 09 mars 2023 à Doha ;

-Les réunions annuelles de la Banque Islamique de Développement, prévues à Djedda en mai 2023 ;

-La Session ordinaire du Conseil économique et social des Nations Unies, prévue en juillet 2023 à New-York ;

-Les rĂ©unions de l’AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale des Nations Unies en septembre 2023, Ă  l’occasion du dĂ©bat gĂ©nĂ©ral des Chefs d’Etat et de Gouvernement, des rĂ©unions ministĂ©rielles des PMA et du Groupe des 77 et de la Chine ;

-L’organisation des partenaires de l’Institut pour mobiliser les ressources, en dĂ©cembre 2023 ;

-L’organisation de la rĂ©union des plĂ©nipotentiaires pour acter la crĂ©ation de l’Institut, en fĂ©vrier 2024 ;

-Le lancement officiel des activitĂ©s de l’Institut, en mars 2024.

A cette occasion, le Chef de la dĂ©lĂ©gation guinĂ©enne dans sa dĂ©claration au dĂ©bat plĂ©nier, annoncera le projet de crĂ©ation de l’Institut et prĂ©sentera lors de l’évĂšnement parallĂšle sur la coopĂ©ration Sud-Sud, ses missions, ses objectifs et son organisation.

Elle a indiquĂ© que la rĂ©alisation de l’ensemble de ces activitĂ©s se fera en collaboration avec les ministĂšres chargĂ©s des Affaires EtrangĂšres, de l’Enseignement SupĂ©rieur et celui des Finances. En outre, elle a soulignĂ© que le financement des activitĂ©s liĂ©es Ă  l’opĂ©rationnalisation de cette initiative sera pris en charge par le Programme des Nations Unies pour le DĂ©veloppement, la Banque Islamique pour le DĂ©veloppement, la Banque Africaine pour le DĂ©veloppement, et d’autres partenaires bilatĂ©raux.

III. DÉCISIONS DU CONSEIL DES MINISTRES

I. MinistĂšre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Communication relative au programme d’urgence de crĂ©ation de 20.000 emplois.

Le Conseil a apporté son soutien au projet, compte tenu de sa pertinence et recommandé ce qui suit :

-Mettre en place un ComitĂ© interministĂ©riel coordonnĂ© par le ministĂšre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi et composĂ© des ministĂšres de l’Agriculture et de l’Elevage, des Infrastructures, de l’Enseignement SupĂ©rieur, du Commerce et des PME, des Postes, TĂ©lĂ©communications et de l’Economie NumĂ©rique, du Plan, du Budget, de l’Economie, de la Jeunesse, de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat ainsi que le SecrĂ©tariat GĂ©nĂ©ral du Gouvernement en vue d’assurer la coordination stratĂ©gique du PAE ;

-DĂ©signer l’Agence GuinĂ©enne pour la Promotion de l’Emploi comme institution en charge de mettre en Ɠuvre le prĂ©sent programme ;

-Faire parvenir le financement du programme, des fonds collectĂ©s par l’ONFPP sur la taxe d’apprentissage, qui doit s’appliquer Ă  toutes les entreprises et aux revenus issus de la dĂ©livrance des permis de travail collectĂ©s par l’AGUIPE, du BND et des partenaires techniques et financiers.

II. MinistĂšre des Transports, Communication relative Ă  l’opĂ©rationnalisation du contrĂŽle technique automobile en RĂ©publique de GuinĂ©e.

Sur le contrĂŽle technique automobile :

-Rendre obligatoire le contrÎle technique pour toutes les catégories de véhicules ;

-Impliquer les écoles professionnelles, plus précisément les Ecoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM) ;

-Lancer un appel Ă  manifestation d’intĂ©rĂȘt, afin d’attirer d’autres investisseurs pour couvrir l’ensemble du territoire national.

III. Communication du MinistĂšre du Plan et de la coopĂ©ration Internationale ; Communication relative Ă  la PrĂ©sentation d’initiative de crĂ©ation d’un Institut International de dĂ©veloppement de la CoopĂ©ration Sud-Sud et Triangulaire.

Le Conseil a soutenu la crĂ©ation de l’Institut et recommandĂ© Ă  madame la ministre de prendre des initiatives auprĂšs des autres Etats pour leur adhĂ©sion.

IV. DIVERS

Le ministre du Travail et de la Fonction Publique, a informĂ© le Conseil du dĂ©marrage de la biomĂ©trie pour l’assainissement du fichier de la fonction publique en mi-mars 2023.

Le ministre des Mines et de la Géologie a fait part de la réouverture prochaine de la mine de Bel-Air Mining à Boffa, avec un engagement ferme de la société à sauvegarder tous les anciens emplois.

Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’AmĂ©nagement du Territoire, a fait part de sa prĂ©occupation, suite aux fissures constatĂ©es sur plusieurs bĂątiments au quartier Nongo. SĂ©ance tenante le Conseil a recommandĂ© la mise en place immĂ©diate d’une commission interministĂ©rielle constituĂ©e des ministĂšres en charge des Mines, de la Recherche Scientifique, de l’Energie, de l’Environnement et de la SĂ©curitĂ©, sous la coordination de celui en charge de l’Habitat avec l’appui des partenaires techniques, pour faire un rapport afin de prendre les dispositions qui s’imposent.

La ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, en application des instructions du PrĂ©sident de la Transition, a rassurĂ© le Conseil que toutes les dispositions sont prises pour stabiliser les prix des produits de premiĂšre nĂ©cessitĂ© durant le carĂȘme chrĂ©tien et le ramadan musulman et que des stocks suffisants restent disponibles pour Ă©viter toute pĂ©nurie.

La ministre de l’Information et de la Communication a informĂ© le Conseil de la fin des travaux de rĂ©novation du plateau du Journal TĂ©lĂ©visĂ© de la Radio TĂ©lĂ©vision GuinĂ©enne (RTG) dont l’inauguration est prĂ©vue le vendredi 03 mars 2023.

La ministre de l’Enseignement SupĂ©rieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, a informĂ© le Conseil, du dĂ©cĂšs de l’ancien Recteur de l’UniversitĂ© de Kankan, Dr Seydouba Cosa Camara. A cette douloureuse occasion, le Conseil a prĂ©sentĂ© ses condolĂ©ances Ă  la famille du dĂ©funt et observer une minute de silence.

Elle a Ă©galement informĂ© de la pose de la premiĂšre pierre de la bibliothĂšque de l’UniversitĂ© GĂ©nĂ©ral Lansana ContĂ© de Sonfonia, prĂ©vue dans les prochains jours.

Le ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, a fait part de la cĂ©rĂ©monie de la pose de la premiĂšre pierre du complexe gazier de Konta, dans la sous-prĂ©fecture de Farmoria, prĂ©fecture de ForĂ©cariah, prĂ©vue le vendredi 03 mars 2023.

Le ministre Directeur de Cabinet de la PrĂ©sidence a informĂ© le Conseil qu’un vol humanitaire de l’Etat guinĂ©en a Ă©tĂ© spĂ©cialement affrĂ©tĂ© par le Chef de l’Etat pour chercher nos compatriotes en dĂ©tresse en Tunisie, avec Ă  son bord le ministre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et des GuinĂ©ens Ă©tablis Ă  l’Etranger, chef de mission, accompagnĂ© du directeur national des GuinĂ©ens Ă©tablis Ă  l’Etranger et de son Conseiller chargĂ© de la Communication.

Le ministre du Budget a soulignĂ© la nĂ©cessitĂ© de l’examen prĂ©alable de l’incidence budgĂ©taire des mesures nouvelles, pour renforcer la soutenabilitĂ© des finances publiques, conformĂ©ment Ă  l’article 10 de la Loi organique des Finances (LORF).

Conakry, le 02 Mars 2023

Le Conseil des ministres

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn

Actualités Populaires

Obtenez les derniĂšres mises Ă  jour

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Pas de spam, notifications uniquement sur les nouvelles actions du MinistĂšre

Articles Similaires

Discours de son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA a la tribune des Nations Unies (ONU)

Discours de son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA a la tribune des Nations Unies (ONU)

𝗡đ—Č𝘄 đ—Źđ—Œđ—żđ—ž, đ—čđ—Č 𝟼𝟭 𝗩đ—Čđ—œđ˜đ—Čđ—ș𝗯𝗿đ—Č 𝟼𝟬𝟼𝟯 Monsieur le PrĂ©sident, Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de dĂ©lĂ©gation, Monsieur le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, Je voudrais avant de

DĂ©part du PrĂ©sident de la RĂ©publique, Chef de l'État pour la 78Ăšme session ordinaire de l'AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale des Nations Unies

Communiqué

DĂ©part du PrĂ©sident de la RĂ©publique, Chef de l’État pour la 78Ăšme session ordinaire de l’AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale des Nations Unies.