MTFP – DĂ©claration du Ministre du Travail et de la Fonction Publique Ă  la 112Ăšme session de la ConfĂ©rence Internationale du Travail Ă  GenĂšve

-Monsieur le Président de la Conférence Internationale du Travail ;

-Monsieur le Directeur Général du Bureau International du Travail ;

-Mesdames et Messieurs les ReprĂ©sentants des Etats membres de l’Organisation Internationale du Travail ;

-Distingués délégués ;

-Mesdames et Messieurs, Continue reading « MTFP – DĂ©claration du Ministre du Travail et de la Fonction Publique Ă  la 112Ăšme session de la ConfĂ©rence Internationale du Travail Ă  GenĂšve »

Déclaration de politique générale du gouvernement de monsieur Amadou Oury BAH, Premier Ministre, Chef du Gouvernement devant le Conseil National de la Transition

Conakry, le 27 mai 2024                 

Monsieur le PrĂ©sident du Conseil National de la Transition ;

Mesdames et Messieurs les Membres du CNRD ; Continue reading « DĂ©claration de politique gĂ©nĂ©rale du gouvernement de monsieur Amadou Oury BAH, Premier Ministre, Chef du Gouvernement devant le Conseil National de la Transition »

Journée mondiale de la liberté de la presse 2024 déclarations du ministre Fana SOUMAH

Mesdames et messieurs,

Le monde des mĂ©dias cĂ©lĂšbre, le 03 mai de chaque annĂ©e, la journĂ©e mondiale de la libertĂ© de la presse. Elle constitue un moment de rĂ©flexion entre professionnels des mĂ©dias sur les questions liĂ©es Ă  la libertĂ© de la presse, Ă  l’éthique et Ă  la dĂ©ontologie du mĂ©tier de journaliste. Continue reading « JournĂ©e mondiale de la libertĂ© de la presse 2024 dĂ©clarations du ministre Fana SOUMAH »

Discours du Ministre de l’Énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures Monsieur Aly Seydouba SOUMAH

  • Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la SĂ©curitĂ© et de la Protection Civile;
  • Honorable PrĂ©sident du Conseil National de Transition ;
  • Messieurs les PrĂ©sidents des institutions RĂ©publicaines ;
  • Excellence Monsieur le Ministre, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de la PrĂ©sidence de la RĂ©publique ;
  • Excellence Monsieur le Ministre, Directeur de Cabinet de la PrĂ©sidence de la RĂ©publique ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres de Gouvernement ;
  • Honorables Conseillers Nationaux de Transition ;
  • Madame la Gouverneure de la Ville de Conakry ;
  • Mesdames et Messieurs les ReprĂ©sentants des Partenaires Techniques et Financiers ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique Consulaires et les ReprĂ©sentants des Institutions Internationales accrĂ©ditĂ©s en GuinĂ©e ;
  • Mesdames et Messieurs les Hauts Cadres de l’Administration Publique;
  • Mesdames et Messieurs les ReprĂ©sentants des collectivitĂ©s locales ;
  • Mesdames et Messieurs des sociĂ©tĂ©s privĂ©es, mixtes et publiques ;
  • Mesdames et Messieurs les reprĂ©sentants de la SociĂ©tĂ© Civile, des Organisations Non Gouvernementales et des MĂ©dias,
  • DistinguĂ©s InvitĂ©s, en vos rangs, grades, titres, qualitĂ©s scrupuleusement respectĂ©s,

 

Mesdames et Messieurs,

C’est Ă  la fois un honneur et un rĂ©el plaisir pour moi de vous accueillir ce matin ici pour l’ouverture solennelle des États GĂ©nĂ©raux du Secteur de l’Énergie en RĂ©publique de GuinĂ©e. Pour cette fois-ci, ces Ă©tats gĂ©nĂ©raux seront consacrĂ©s au sous-secteur de l’électricitĂ©. Cet Ă©vĂ©nement dont les rĂ©flexions et les Ă©changes porteront sur la problĂ©matique et les propositions de solutions du secteur de l’énergie en GuinĂ©e, est placĂ© sous l’égide du PrĂ©sident de la Transition, PrĂ©sident du CNRD, Chef de l’Etat, Chef SuprĂȘme des ArmĂ©es, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

De sa planification et sa validation dans le contrat de performance du ministĂšre jusqu’à date, la rĂ©alisation de cette activitĂ© dont les rĂ©sultats et recommandations permettront de reformer le sous-secteur de l’électricitĂ©, est constamment suivie par le Premier Ministre Chef du Gouvernement Dr Bernard GOUMOU et soutenue par tous les membres du Gouvernement.

Je voudrais avant tout, au nom du Gouvernement et de mon dĂ©partement vous remercier d’avoir rĂ©pondu si nombreux Ă  notre invitation et surtout compter sur vous pour votre participation active aux Ă©tats gĂ©nĂ©raux du secteur de l’énergie qui constitue un des moteurs du dĂ©veloppement Ă©conomique, industriel, minier, commercial, touristique 
.prĂŽnĂ© par le PrĂ©sident.

Mesdames et Messieurs,

La Lettre de Politique de DĂ©veloppement du Secteur de l’Energie (LPDSE) Ă©laborĂ©e et validĂ©e par le Gouvernement en 2012 a permis d’aboutir Ă  un Plan d’actions bĂąti sur six (6) axes de dĂ©veloppement qui devrait ĂȘtre mis en Ɠuvre de façon simultanĂ©e. Ce sont :

  1. La disponibilitĂ© d’une Ă©nergie de qualitĂ© Ă  un coĂ»t compĂ©titif
  2. L’accĂšs du plus grand nombre Ă  l’énergie moderne
  3. La réduction de la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles
  4. Le dĂ©sengagement de l’Etat des activitĂ©s commerciales concurrentielles du secteur de l’énergie
  5. L’ouverture du secteur à la concurrence
  6. Coordination du développement énergétique avec le développement des activités industrielles.

 

Depuis son adoption en 2012, la LPDSE qui traduit la vision du secteur de l’énergie, aura permis Ă  ce secteur de connaĂźtre un vĂ©ritable essor tant sur le plan des investissements en infrastructures que sur la conduite des reformes importantes dont l’une des plus importantes est l’étude Diagnostique du Secteur de l’Energie assortie du Plan de Redressement du sous-secteur de l’électricitĂ© (PRSE).

 

Ce vaste Plan de redressement du sous-secteur de l’électricitĂ© Ă©tait dĂ©clinĂ© en cinq (5) axes prioritaires que sont :

 

  • Les investissements en infrastructures ;
  • L’amĂ©lioration de la gestion commerciale ;
  • La maĂźtrise de la demande ;
  • La rĂ©organisation et le renforcement interne de l’EDG ;
  • La modernisation et l’adaptation du cadre juridique et institutionnel du sous-secteur de l’électricitĂ©.

 

A travers ce plan, nombreux investissements en infrastructures de production, de transport et de distribution ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s (Construction des barrages HydroĂ©lectriques de kalĂ©ta ‘’240 MW’’ de Souapiti ‘’450 MW’’, la rĂ©habilitation de plusieurs centrales thermiques ainsi que la mise en place de certains IPPs : le PREREC, PAEG et autres, les Lignes d’interconnexion CLSG ‘’CĂŽte d’Ivoire-Liberia- Sierra-lĂ©one – GuinĂ©e et OMVG).

Mesdames et Messieurs,

En dĂ©pit de ces investissements trĂšs importants rĂ©alisĂ©s dans le secteur ces dix (10) derniĂšres annĂ©es, l’État continue de subir une forte pression financiĂšre due Ă  la nĂ©cessitĂ© de subventionner massivement les factures d’Ă©lectricitĂ© des producteurs indĂ©pendants (IPP). En effet, la subvention accordĂ©e par l’Etat en 2022 pour le paiement des factures de l’électricitĂ© Ă©mises par les diffĂ©rentes sociĂ©tĂ©s de production (SOGES, SOGEKA, karpower, TE POWER, star-Oil,) Ă©tait de 3 500 Mrds GNF. Le montant inscrit au titre de subvention pour l’exercice 2023 se chiffre Ă  plus de 3 200 milliards de FG. Correspondant actuellement Ă  la vision du Gouvernement tendant Ă  rĂ©duire le poids du secteur sur l’économie nationale, ce montant est susceptible d’augmenter l’annĂ©e prochaine si des mesures concrĂštes ne sont pas rapidement prises.

Aussi, malgrĂ© ces investissements importants et les potentiels hydroĂ©lectriques (6 300 MW), solaire et Ă©olien par endroit, le secteur de l’énergie en GuinĂ©e connait encore des difficultĂ©s majeures sur le plan technique, commercial et institutionnel. Parmi ces difficultĂ©s, nous pourrons citer entre autres :

  • Une mauvaise qualitĂ© de service s’expliquant par des coupures intempestives,
  • Un taux d’accĂšs Ă  l’électricitĂ© de 46% infĂ©rieur Ă  la moyenne sous-rĂ©gionale,
  • Un niveau Ă©levĂ© des pertes (techniques et commerciales) induisant un rendement global faible par rapport Ă  la sous-rĂ©gion,
  • Un rĂ©seau de transport peu dense avec notamment l’insuffisance de lignes d’évacuation d’énergie des centres de production vers les zones de consommation,
  • Un manque de flexibilitĂ© dans l’exploitation du rĂ©seau,
  • Un manque chronique de main d’Ɠuvre qualifiĂ©e dans les cƓurs de mĂ©tiers essentiels,
  • Un rĂ©seau de distribution vĂ©tuste et mal entretenu,
  • Des centrales thermiques isolĂ©es de l’intĂ©rieur trĂšs onĂ©reuses en coĂ»t de production, en dĂ©faut d’entretien, de maintenance et non adaptĂ©es au fonctionnement continu de desserte.
  • Un prix Ă©levĂ© de l’énergie achetĂ©e aux producteurs indĂ©pendants,
  • Une base de donnĂ©es de clients peu fiable,
  • Un nombre important de clients sans compteurs facturĂ©s au forfait,
  • Un faible taux de recouvrement des factures de BT Ă©mises.

Enfin, sur le plan légal et institutionnel :

  • Des textes de loi inadaptĂ©s au contexte actuel,
  • La non-formalisation des relations entre l’Etat et l’EDG par un contrat de performance basĂ© sur des critĂšres prĂ©cis.

Mesdames et Messieurs,

Au regard de ces constats majeurs ci-dessus relevĂ©s et de l’ambition du Gouvernement d’amĂ©liorer considĂ©rablement le taux d’accĂšs Ă  l’électricitĂ© dans le pays et la qualitĂ© du service tout en assurant sa durabilitĂ©, il est apparu pertinent et nĂ©cessaire pour le Gouvernement Ă  travers le MinistĂšre de de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures d’organiser les prĂ©sents États GĂ©nĂ©raux de l’Énergie au cours desquels des rĂ©flexions approfondies et des Ă©changes francs auront lieu autour des thĂ©matiques ci-aprĂšs :

  • État des lieux,
  • Production, transport, distribution et commercialisation d’énergie Ă©lectrique,
  • Électrification rurale et, enfin
  • Les enjeux Ă©conomiques et financiers du secteur et impact sur les finances publiques.

A rappeler que ces États GĂ©nĂ©raux de l’énergie qui rĂ©unissent plusieurs participants provenant des structures Ă©tatiques (autoritĂ©s gouvernementales, autoritĂ©s parlementaires, services techniques centraux et dĂ©concentrĂ©s, des collectivitĂ©s locales, association des consommateurs, du secteur privĂ©, de la sociĂ©tĂ© civile,  des partenaires techniques
) permettront d’adopter une stratĂ©gie commune de mise en place d’un cadre juridique, institutionnel et rĂšglementaire Ă  la hauteur des enjeux du secteur et des structures de gestion appropriĂ©es, afin de rĂ©gler de maniĂšre consĂ©quente et durable la question de l’accĂšs Ă  une Ă©nergie propre, fiable et Ă  moindre coĂ»t en RĂ©publique de GuinĂ©e.

De façon spĂ©cifique, les objectifs visĂ©s au terme de ces journĂ©es de rĂ©flexion et d’interaction sont de :

  1. Faire le diagnostic institutionnel et juridique du secteur de l’énergie.
  2. Identifier les causes des contre-performances du secteur sur le plan économique, opérationnel et capital humain.
  • Elaborer une vision partagĂ©e par l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie ainsi qu’une feuille de route consensuelle pour l’élaboration et la mise en place d’un plan d’actions stratĂ©gique.
  • Fixer les prochaines Ă©chĂ©ances pour mieux concevoir, mettre en Ɠuvre, suivre et Ă©valuer les Ă©tapes devant mener Ă  l’opĂ©rationnalisation du plan d’actions stratĂ©gique.

Mesdames et Messieurs,

L’organisation de ces Etats gĂ©nĂ©raux dĂ©montre Ă  suffisance, que Son Excellence Colonel Mamadi Doumbouya PrĂ©sident de la Transition, PrĂ©sident du CNRD, Chef de l’État, Chef Supreme des ArmĂ©es, a pris Ă  bras le corps la question de l’électrification et prouve son attachement au dĂ©veloppement Ă©nergĂ©tique de la GuinĂ©e pour l’entiĂšre satisfaction de la population.

C’est pourquoi, je voudrais compter sur chacun de vous pour mettre Ă  contribution vos expĂ©riences et vos compĂ©tences dans une approche participative, prenant en compte non seulement les enjeux et les contraintes du moment, mais aussi et surtout les attentes lĂ©gitimes et lĂ©gales de nos braves populations.

Je suis convaincu, qu’à l’issue des trois jours de travaux, nous parviendrons Ă  des conclusions qui permettront de produire des idĂ©es et des recommandations claires, pertinentes et hardies afin d’avoir une feuille de route appropriĂ©e, conformĂ©ment aux prioritĂ©s consignĂ©es dans le Programme de RĂ©fĂ©rence IntermĂ©diaire (PRI).

Il me reviens avant de terminer cette allocution, d’exprimer ma gratitude Ă  son Excellence le Colonel Mamadi DOUMBOUYA,- le PrĂ©sident de la Transition, PrĂ©sident du CNRD, Chef de l’Etat, Chef suprĂȘme des armĂ©es, pour l’initiative Ă  travers son programme de mise en valeur et de rationalisation de l’immense potentialitĂ© des sites hydroĂ©lectriques, de ses gisements solaires, Ă©oliens et autres sources d’énergie 
 et au Premier Ministre Chef du Gouvernement Dr Bernard GOUMOU, pour son suivi et accompagnement constant.

Mes mots de remerciements sincĂšres vont Ă©galement Ă  tous les participants, organisateurs, Ă  tous ceux qui de prĂšs ou de loin, ont ƓuvrĂ© pour la tenue de ces Ă©tats gĂ©nĂ©raux du secteur de l’énergie. 

Je vous remercie de votre aimable attention.

POINT DE PRESSE DU 21 FEVRIER 2023 : REGION DE FARANAH – Visite de terrain du premier Ministre Dr Bernard GOUMOU, Chef du Gouvernement

Bonjour Ă  Tous !

Je suis trĂšs heureux d’ĂȘtre avec vous pour m’acquitter d’un devoir, celui de rendre compte d’une action publique menĂ©e dans le cadre de la redevabilitĂ© des acteurs du service public mais Ă©galement celle des partenaires de l’Etat dans l’exĂ©cution des missions d’intĂ©rĂȘt public. Continue reading « POINT DE PRESSE DU 21 FEVRIER 2023 : REGION DE FARANAH – Visite de terrain du premier Ministre Dr Bernard GOUMOU, Chef du Gouvernement »